MENU
De | Fr   032 322 14 33

Communiqué de presse du 7 fèvrier 2012

Spécialistes de la nature et l'environnement avec brevet fédéral fortement plébiscités sur le marché du travail

Les 16 titulaires du brevet fédéral de Spécialiste de la nature et de l'environnement, délivré en 2011, ont intégré avec succès le développement durable dans leur pratique professionnelle. Pendant 72 jours de cours repartis sur 18 mois, les diplômés ont acquis des connaissances théoriques et pratiques axées sur les bases de l'écologie, la gestion de projet, le domaine nature-paysage et les ressources environnementales.

Ce précieux sésame leur ouvre les portes d'un marché de l'emploi vert dynamique et celles du Réseau environnement, qui réunit près de 400 Spécialistes de la nature et de l'environnement formés chez sanu. Prochaine volée francophone à partir d'août 2012.

Compétences recherchées sur le marché
Délivré par sanu depuis 1991, le titre de Spécialiste de la nature et de l'environnement atteste de compétences spécifiques et méthodologiques orientées notamment vers la gestion des ressources naturelles, l'application de la législation environnementale et la recherche de solutions interdisciplinaires. Ces connaissances sont valorisées autant dans les collectivités publiques que dans les entreprises afin de mettre en oeuvre des politiques et des stratégies de développement durable. Complément idéal à une formation de base, le brevet fédéral renforce l'employabilité et offre des postes variés, tels que coordinateur de l'Agenda 21 au sein d'une commune, chargée de suivi environnemental sur un chantier ou responsable environnement en entreprise.

Etude de satisfaction, chiffres à l'appui
Les chiffres clés d'une étude de satisfaction menée en 2011 auprès des Spécialistes de la nature et de l'environnement démontrent, d'une part, que plus de 80% des sondés ont une bonne, voire très bonne impression de la formation. D'autre part, deux ans après l'obtention du brevet, 75% des diplômés ont intégré l'environnement dans leur cahier des charges et se partagent entre le privé (49%) et le public (40%), tandis qu'une fraction s'activent dans les organisations à but non lucratif (8%).

Brevets fortement plébiscités
Afin de confronter le contenu de la formation avec la réalité du terrain, les Spécialistes de la nature et de l'environnement conçoivent un travail de brevet sous la direction d'experts qualifiés. Parmi les 16 diplômés qui ont livré des projets d'excellente qualité, Sofia Mateus a collaboré avec l'Université de Lausanne sur l'évaluation des chances et des risques qu'entrainerait le retour de la loutre en Suisse. Son témoignage traduit son enthousiasme : « Etre responsable d'un projet d'envergure, de sa conception à sa réalisation, a été une expérience vraiment enrichissante. J'ai pu ainsi exercer des compétences très diverses, allant de la collecte de données à la recherche de fonds et l'administration, en passant par l'animation d'une table ronde. Ce projet aura aussi été une aventure humaine passionnante, m'offrant un regard nouveau à chaque rencontre ». Son camarade, Jean-Claude Goetschi, informaticien de formation, se réjouit de pouvoir mettre en place un système de management intégré chez Gétaz Romang. Sans oublier Silvia Hanssen, biologiste propulsée responsable environnement à la Ville de Bienne, avant même l'obtention de son diplôme!

Nouvelle volée francophone

La formation continue de Spécialiste de la nature et de l'environnement avec brevet fédéral est dispensée en français tous les 3 ans, afin de garantir une place de travail et un suivi adapté aux diplômés. Le Réseau Environnement, qui réunit les quelque 400 titulaires du brevet, favorise également les échanges d'expériences et de compétences. La prochaine volée francophone, qui débute en août 2012, s'ouvre à 25 nouveaux participants. Une séance d'information gratuite a lieu le 28 février 2012, chez sanu à Bienne, un mois avant le délai d'inscription à la formation.